Présentation des membres du comité scientifique

 
 
 

Le comité scientifique EcoQuartier :

publié le 2 mars 2015 (modifié le 8 mars 2016)

Vous trouverez ci-dessous une rapide présentation des membres du Comité Scientifique, ainsi que l’intérêt qu’ils trouvent à être associés à la démarche EcoQuartier au sein d’une telle instance.

Jodelle Zetlaoui-Léger est urbaniste, sociologue, professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris la Villette après avoir été maître de conférences à l’Institut d’Urbanisme de Paris de 1999 à 2010. Elle est Habilitée à Diriger des Recherches et docteur en Urbanisme. Membre du Laboratoire Espaces Travail, Umr Cnrs Lavue (Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme et Environnement) 7218 et associée au Lab’Urba (Université Paris Est).
Ses travaux de recherche portent sur les démarches de projet participatives, sur les processus de programmation-conception, sur les métiers de l’architecture et de l’urbanisme et sur l’évaluation d’usage des équipements publics. Elle analyse les évolutions que connaissent les démarches de projet ainsi que les savoirs et les savoir-faire des professionnels du cadre bâti eu égard à de grandes évolutions sociétales telles que la montée en puissance des enjeux de développement durable. Depuis le milieu des années 90, elle mène également en collaboration avec des agences d’architecture et d’urbanisme, des expérimentations visant l’intégration de démarches participatives dans les projets architecturaux et urbains.

Elle est membre du comité scientifique du Club ÉcoQuartiers depuis 2010. Elle a dirigé dans ce cadre, une recherche sur les Démarches, procédures mises en oeuvre dans les premiers projets d’ÉcoQuartiers français et contribue à la mise en place du Label ÉcoQuartiers

"Le Comité scientifique est un lieu de croisement des différentes formes de connaissances produites depuis le début de la démarche ÉcoQuartiers en 2009 sur l’aménagement urbain durable en France. Il permet non seulement à des chercheurs qui évoluent dans différents environnements scientifiques, et avec diverses approches disciplinaires de débattre des résultats de la portée leurs travaux, mais surtout d’être directement en prise lors de ces échanges, avec les axes de réflexions et les préoccupations des acteurs en charge de l’élaboration des politiques urbaines, à différentes échelles : centrales, déconcentrées et décentralisées.
Il permet de donner un prolongement opératoire à des travaux de recherche eux-mêmes fondés sur une analyse des pratiques de projet."

Taoufik Souami est architecte-urbaniste, Professeur d’Urbanisme et d’Aménagement à l’Institut Français d’Urbanisme (Université Paris Est). Au sein du Laboratoire Techniques Territoires Sociétés (Ecole des Ponts ParisTech), il dirige des travaux sur l’introduction du développement durable dans la fabrication urbaine. Ses travaux portent sur la conduite des opérations d’aménagement durable, leurs montages juridiques et financiers, leurs retombées socio-économiques sur le développement des territoires. Un autre volet de ses recherches et études concerne les usages et les consommations dans les ensembles urbains intégrant des techniques environnementales, en particulier énergétiques. Ces travaux ont été développés dans plusieurs terrains situés en France, dans les pays européens, aux USA et dans les pays du Sud de la Méditerranée. Il a également participé à l’expertise et l’évaluation de plusieurs projets urbains durables.

Rebecca Pinheiro-Croisel, Ingénieur des Systèmes Urbains, MSc, PhD
Maître de Conférences en Sciences de Gestion à Sciences Po Rennes
Responsable du Master Gestion des Projets et Organisation Sciences Po
Chercheur Associé au Centre de Gestion Scientifique MINES ParisTech en Innovation et Soutenabilité des Organisations

Conseiller au Comité Scientifique depuis 2009 dans le domaine de la gestion des projets et action collective inventive des politiques urbaines.

« Le comité scientifique est pour moi un lieu unique de construction de connaissances. Il s’agit d’une organisation indépendante et pluridisciplinaire où la parole est libre, où les avis comptent. Nous voyons passer des professionnels, praticiens et étudiants présentant leurs projets et réflexions. Nous jugeons des actions de l’Etat dans l’application de la politique urbaine et de soutenabilité. Nous apporterons une expertise sur les problématiques concrètes et urgentes concernant la ville. Nous réfléchissons ensemble sur les impacts des actions du Ministère du Logement et des Collectivités sur la vie quotidienne des citadins… »

Philippe Clergeau, professeur d’écologie au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) est également enseignant dans différentes écoles d’architecture. Les recherches de son équipe sont focalisées sur l’installation des biodiversités en ville : réponse des espèces à urbanisation et ingénierie écologique aux échelles des bâtiments et du paysage urbain. Il anime un programme national de recherche sur la végétalisation des bâtiments. Il est expert en écologie urbaine dans plusieurs projets urbains, notamment sur des projets de requalification et sur les mises en place de corridors écologiques. Son rôle dans le CS est de fournir les éléments d’intégration des prises en compte des fonctionnements écologiques et du développement de la biodiversité.

Patrick Chotteau, Architecte Urbaniste en chef de l’Etat, Secrétaire Général adjoint M.I.Q.C.P (Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques)

Les opérations d’aménagement s’efforcent de décliner les ambitions politiques, sociales et économiques des projets urbains des collectivités, la stratégie territoriale en faveur d’une qualité de l’environnement du cadre bâti. Elles doivent de plus en plus se mesurer à la complexité caractérisée par la nécessité d’articuler toutes les thématiques de l’urbain durable. Pour mener à bien leur processus de projet, les collectivités maître d’ouvrage et leurs aménageurs s’organisent à partir de démarches structurantes qui confèrent à la programmation urbaine ses dimensions élargies qui étendent le champ de la programmation de l’habituelle définition des contenus en direction de la conduite de projet en recourant notamment de plus en plus à des processus collaboratifs de conception innovants qui seuls permettent de garantir la meilleure itération programme projet, l’interactivité attendue dans la production du cadre de vie. La démarche éco-quartiers participe de ces ambitions en proposant un cadre suffisamment souple assorti d’une liste exhaustive des thématiques qui ne peuvent être négligées dans le nécessaire cheminement exploratoire qui caractérise l’élaboration des opérations d’aménagement contemporaines.

Véronique Le Bouteiller, Architecte urbaniste en chef de l’Etat , chargée de mission auprès du Secrétaire général de la MIQCP (Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques).

Ayant travaillé essentiellement dans le logement social, l’évaluation des politiques publiques, la politique de la ville et l’urbanisme opérationnel, j’ai rejoint la MIQCP en 2009. Créée en 1977 pour promouvoir la qualité architecturale des constructions publiques, la MIQCP a peu à peu étendu son champ d’intervention aux espaces publics et au projet urbain en intégrant les enjeux de développement durable. En ce sens, ma participation au Comité scientifique EcoQuartier revêt un grand intérêt, à la fois par le retour d’expériences qu’il procure à la Mission, la qualité des échanges entre experts de différentes disciplines et par les conseils éventuels prodigués en matière de commande publique et de conduite de projets, de méthodologie d’évaluation ou de sensibilisation à la qualité architecturale, urbaine et paysagère.

Florence Menez est directrice de projet à la Direction territoriale Centre-est du Cerema. Ses sujets portent sur le management de projet urbain, les montages opérationnels et financiers des projets d’aménagement, la programmation urbaine et sur la gouvernance territoriale. Elle réalise des études méthodologiques, conçoit et anime des formations ou journées techniques pour les collectivités et de leurs partenaires. Elle contribue à l’élaboration de standards ISO portant sur la ville intelligente. Elle est également chercheure associée au Laboratoire Triangle (ENS Lyon, IEP de Lyon,). Ses recherches portent sur l’évolution des pratiques urbaines opérationnelles et sur les mutations possibles du modèle économique de l’aménagement.


Sophie NEMOZ est docteure en sciences sociales. Sa thèse s’intitule : « L’éco-logis : une innovation durable… Analyse sociologique de l’écologie résidentielle en France et au détour de la Finlande et de l’Espagne » (2009). Sophie Némoz a rejoint le Comité Scientifique EcoQuartiers en 2012, après avoir mené un post-doctorat à l’Institut de Gestion en Environnement et d’Aménagement du Territoire (Université Libre de Bruxelles). Elle est actuellement enseignant-chercheur à l’Université de Versailles Saint-Quentin où, depuis 2012, elle est responsable de plusieurs enseignements dans le master international Management of Eco-innovation (formation entièrement dispensée en anglais) et dans les masters professionnels : Sciences de l’Environnement, du Territoire et de l’Economie (SETE), Construction Durable et Eco-Quartiers (CDEQ), Stratégies de Développement Durable et Responsabilité Sociétale des Entreprises (STRAT-RSE). En France et à l’international, elle publie sur ces thématiques.

Guillaume FABUREL est Professeur à l’Université Lumière Lyon 2, et enseignant à Sciences Po Lyon, à l’Université de Saint-Etienne et à l’Université Montpellier 3. Chercheur à l’UMR Triangle (CNRS, Ecole Normale Supérieure, Université Lyon 2, Université de Saint Etienne et IEP de Lyon), il y est responsable de l’Axe Etudes Urbaines. Membre du LabEx Intelligences des Mondes Urbains, il y coordonne l’Atelier 4 sur les Formations et les expérimentations pédagogiques.
Ses travaux et enseignements portent sur les instruments territoriaux et référentiels cognitifs du développement durable, ainsi que sur les dispositifs participatifs et les savoirs habitants, ou encore sur les injustices environnementales et les nouvelles solidarités urbaines.
Pour AD4 et dans le cadre des activités du Comité scientifique de la démarche éco-quartiers, il a conduit : en 2011 et 2012 avec Camille Roché une recherche sur Les valeurs et principes de l’aménagement durable. Analyse et perspectives par et pour les éco-quartiers en France ; et, en 2013 avec Daphné Vialan, La durabilité et sa prospective sociale, écologique et politique au prisme des modes de vie. Enquête dans les éco-quartiers d’initiatives habitantes et/ou d’orientation sociale. Egalement dans ce cadre, un deuxième temps de recherche sur les modes de vie est engagé sur 2015, concernant des cas d’éco-quartiers de la rénovation urbaine ou de la construction dans des villes denses (Bordeaux, Grenoble, Lyon, Rennes). Il achève à ce jour avec Mathilde Girault (doctorante Lyon 2, UMR Triangle) un travail d’analyse visant à la mise en cohérence des évaluations d’engagements (des projets d’éco-quartiers) entamées en 2015 par différents membres du Comité scientifique.

Sophie DEBERGUE, ADEME, Direction Villes et territoires Durables  : Ingénieur des TPE (qualifiée en 2013 « spécialiste du domaine Habitat, Aménagement, Villes et territoires), j’ai effectué l’essentiel de mon parcours professionnel au sein de l’ADEME, d’abord sur la question de l’énergie à l’échelle de la ville et du territoire puis sur la problématique plus large de l’environnement et du développement durable dans l’aménagement et la planification urbaine, avec en particulier l’élaboration de la démarche AEU (Approche Environnementale de l’Urbanisme).
Je représente, à ce titre l’ADEME qui participe, depuis le lancement du Plan ville durable, à la construction du Label Ecoquartier (expertises, jury, chantier de l’évaluation…)
« Le Comité Scientifique, de par sa composition, est un lieu unique de partage/débats/co-construction sur la problématique de l’aménagement durable : institutionnels, représentants de collectivités, chercheurs et ingénieurs en environnement, en socio, etc…, services de l’état, associations…
Il constitue ainsi un outil indispensable pour intégrer –ambitions, innovations, pragmatisme- dans la démarche EcoQuartier. »


Paul Citron est doctorant en urbanisme et aménagement à l’Université Paris 1. Il travaille sur le rôle des opérateurs immobiliers dans les projets urbains. Ses thématiques de recherche sont le logement, les acteurs de l’immobilier (France, Etats-Unis), les modèles de production de la ville. Avec l’association Plateau Urbain, il est investi dans les projets de recyclage de friches urbaines et des surfaces d’activité vacantes.


Olivier Bachelard  : Architecte-Ingénieur, titulaire d’un Master en restauration des écosystèmes, Responsable du Pôle de compétence et d’Innovation EcoQuartiers Ville Durable de la direction territoriale centre-est du Cerema en charge d’études de capitalisation sur les démarches et projets de quartiers durables, d’expertises et animation de réseaux sur la ville durable met au service des projets d’aménagement, ses compétences d’ensemblier et son expertise en environnement, démarche de projet et planification urbaine.

« Le comité scientifique est un lieu d’échanges fondamental, permettant de croiser des compétences et points du vue divers, à la convergence des échelles territoriales et opérationnelles, et de prendre du recul vis à vis de la fabrique de la ville par les collectivités. »


Emeline Bailly, docteure en urbanisme, est chercheure au Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) /Université Paris Est depuis 2010 et chercheure associée à Lab’urba/Ecole d’Urbanisme de Paris. Ses recherches actuelles portent sur la conception urbaine durable et les concepts de paysage, d’espaces publics et de qualité urbaine. Elle conduit parallèlement des missions et programmes de recherches urbaines à l’échelle internationale (New York, Téhéran, Rabat,…) et intervient régulièrement dans des universités et instituts d’urbanisme en France et à l’étranger (HEPIA, Paris 8, Yale University, Fordham University,…).

Dorothée Marchand, docteure en psychologie sociale et environnementale, est chercheure au Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) depuis 2006 et chercheure associée au Laboratoire de Psychologie Sociale de l’Université de Provence (EA 849)/Université de Nîmes. Elle mène ses recherches en psychologie urbaine et psychologie du risque et analyse les processus psychologiques qui opèrent dans les rapports entre l’individu et son environnement. Ses recherches actuelles portent sur les risques émergents, le bien être environnemental et la qualité de vie urbaine. Elle intervient par ailleurs en tant qu’expert auprès de différentes institutions en charge de questions environnementales. Elle enseigne la psychologie environnementale depuis 1996 dans différentes universités et grandes écoles.

Camille Roche, urbaniste et politiste, du bureau d’écoute Galimaties







Sophie TARTIERE, urbaniste et sociologue, du bureau d’écoute Galimaties
Galimaties, bureau d’écoute cherche à articuler des connaissances, et en particulier celles des habitants, savoir-faire et enjeux pluriels dans la conduite d’études et projets urbains.
Très sensibles aux enjeux du développement durable et donc mobilisés par les ambitions de la démarche EcoQuartier en termes d’amélioration des pratiques et modes de faire la ville, c’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons intégré le Comité Scientifique. Menant diverses actions sur le terrain pour des collectivités par ailleurs, notre implication dans le comité scientifique nous permet à la fois de nourrir nos actions sur le terrain, qui en retour viennent singulièrement nourrir nos réflexions pour ce même comité.
Nous avons été sollicités pour assurer le co-pilotage avec le CEREMA (Ouest et Sud Ouest) d’un groupe de travail national et réaliser une étude pour la production d’une méthode d’évaluation sociale des EcoQuartiers (engagement 7 de la grille) dans le cadre de la démarche de labellisation portée par le Ministère du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité.

Ils sont également membres du Comité Scientifique :

  • Franck AGGERI, professeur à l’École des Mines ParisTech, directeur du Centre de gestion scientifique et co-responsable du Département "Économie Management Société".
  • Daniela BELZITI, ingénieur
  • Audrey CHARLUET, architecte,
  • Laure DER MADIROSSIAN, Architecte urbaniste de l’Etat
  • Isabelle GRUDET, architecte DPLG et docteure en architecture
  • Céline GUICHARD, architecte urbaniste de l’Etat
  • Anne Sophie HAINSSELIN,
  • Philipe HENAULT,
  • Louis HENRY,
  • Lydie LAIGLE directrice de recherche au CSTB -Université Paris Est.
  • Olivier LERUDE, architecte urbaniste de l’Etat
  • Sophie MASSE, architecte urbaniste de l’Etat
  • Marie-Flore MATTEI,
  • Dominique OUDOT-SAINT-GERY, MLETR
  • Damien PROVENDIER, ingénieur spécialiste de l’écologie urbaine et de l’intégration de la biodiversité
  • Fabrice RODRIGUEZ, chercheur en hydrologie
  • Anastasia TOUATI, ingénieur des travaux publics de l’Etat
  • Caty WEREY, IDAE, Ingénieur Divisionnaire de l’Agriculture et de l’Environnement, Docteur en sciences de gestion, ingénieur chargé de recherche au Cemagref/Irstea