Les missions et fonctionnement du Club

 
  • Missions :

Le Club National EcoQuartier a été créé suite au premier appel à projets EcoQuartier. L’ensemble des collectivités ayant répondu à l’appel à projets se sont vues proposer d’appartenir au Club National EcoQuartier. L’objectif de ce club est de permettre aux collectivités qui en sont membres :

  • de bénéficier d’un accès direct à la diffusion des bonnes pratiques repérées dans les projets lauréats du Palmarès.
  • d’échanger sur les difficultés qu’elles ont rencontrées et de réfléchir aux pistes de progrès pour développer les EcoQuartiers en France.
  • d’être accompagnées au plus près de leurs projets.
  • de participer au colloque final de restitution.


L’organisation du club est pilotée par le bureau de l’Aménagement Opérationnel Durable (AD4) de la Direction Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) du MELTR, assisté par les Directions Territoriales du CEREMA
(Dter CE à Lyon, Sud-Ouest à Bordeaux et Ouest à Nantes).


Les partenaires du ministère pour la démarche EcoQuartier (ADEME, Caisse des Dépôts, DtecTV, FNAU, CSTB, USH, FNCAUE,FNPNR, Ville de Grenoble, Ville de Bordeaux) aident également le bureau AD4 pour la mise en œuvre de ce club, selon les thèmes abordés et les accords résultant des conventions signées avec eux.

  • Fonctionnement :

Suite au second appel à projets, le Club EcoQuartier s’est élargi pour accueillir toutes les nouvelles collectivités candidates, portant ainsi le nombre de collectivités membres de 160 à plus de 700.


Pour accueillir ces nouveaux membres, source de richesse pour les réflexions et les échanges, une évolution de l’organisation et de la démarche était nécessaire afin de mieux encourager, garantir et pérenniser les projets d’EcoQuartier. Notamment depuis 2012 le Club est un club régionalisé avec une forte mobilisation des DREALs.

L’organisation est le fruit d’une réflexion menée de concert avec les collectivités membres (via un questionnaire de satisfaction), les équipes du ministère et ses partenaires ainsi qu’avec les services déconcentrés de l’Etat.