Le label national EcoQuartier

 

La cérémonie de remise des labels EcoQuartier a été organisée par le MLETR le 18 décembre 2014.

Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, a présenté les résultats de la campagne 2014 de labellisation nationale ÉcoQuartier : 19 projets sont labellisés dans 13 régions de France et 53 reçoivent le diplôme « Engagé dans la labellisation ».
En améliorant la qualité du cadre de vie, en dynamisant les quartiers et les territoires par la création d’emplois et d’activités, en visant une plus grande performance énergétique des bâtiments, en privilégiant les circuits courts et en favorisant des usages plus vertueux, les EcoQuartiers proposent une vision renouvelée et moderne de concevoir la ville et l’aménagement du territoire.

Les EcoQuartiers sont également un levier fort pour la relance de la construction impulsée par Sylvia Pinel et répondent à des enjeux de mixité sociale : les 32 opérations labellisées depuis la création du label national représentent un total de 41 620 logements construits ou rénovés.

111 531 autres logements sont programmés dans les 78 projets actuellement engagés dans une procédure de labellisation.

En 2014, les opérations labellisées comptent 46% de logements locatifs sociaux et 39% sont prévus dans les projets « Engagé dans la labellisation ».

Depuis son lancement la démarche ÉcoQuartier a permis la structuration et la consolidation d’un véritable réseau d’expertise couvrant l’ensemble du territoire, tant en métropole qu’en outre-mer. Le Club national ÉcoQuartier réunit l’ensemble des acteurs de la démarche, soit plus de 600 collectivités, mais aussi des porteurs de projets, des représentants du secteur privé, des associations, des établissements publics.

Sylvia Pinel a salué l’engagement des élus et a souhaité conforter cette mobilisation en lançant une 3e vague de labellisation, qui se déroulera tout au long de l’année 2015.

Les acteurs bénéficieront de l’expertise du futur Institut de la Ville durable, dont le rapport de préfiguration sera remis au Premier ministre en mars 2015. Cet institut permettra de coordonner l’ensemble des acteurs, de fédérer les initiatives et les savoir-faire existants, d’en susciter de nouveaux, ainsi que d’accompagner les porteurs de projets et la montée en puissance de l’innovation pour encourager l’émergence de nouvelles opérations.